Une colocation qui réchauffe les cœurs

Alors que pour certaines la grossesse est synonyme de joie et sérénité, pour d’autres cela peut signifier isolement et précarité.
C’est de ce constat alarmant qu’Aline, sage-femme, est partie pour donner naissance à l’association « La Maison de Marthe et Marie ».

rayonnantes nantes cécile limorté blog optimiste journalisme positive vibesLa maison de Marthe et Marie est une association loi 1901 à but non lucratif qui a vu le jour en 2010.
Le principe est des plus simples : venir en aide aux femmes enceintes en difficultés.
C’est sous forme de colocation que se concrétise le projet. Ce qui permet aux futures parturientes de pouvoir mener à bien leur grossesse dans un environnement chaleureux et serein.
En 8 ans ces logements ont gagné cinq villes : Lyon en 2012, Paris en 2014, Nantes en 2015, Strasbourg en 2016 et Lille en 2017.
Mais cette association ne va pas s’arrêter en si bon chemin, des projets sont prévus pour 2020-2021 sur Paris, « 
car c’est en région Parisienne que nous avons le plus de demande » ajoute Marie Le Campion responsable de la structure nantaise.

Une colocation pas comme les autres


Mais ce n’est pas seulement une colocation entre femmes enceintes qu’Aline nous propose, mais une colocation un peu particulière…
Huit femmes  cohabitent sous le même toit, dont la moitié sont enceintes tandis que l’autre moitié est constituée de volontaires actives âgées de 25 à 35 ans.
Le but ? C’est que ces huit bouts de femmes partagent leurs quotidiens, se soutiennent, etc.

Il faut savoir que cette association ne fait pas cavalier seul.  Elle recourt à des sages-femmes et puéricultrices de PMI et s’associe avec les pouvoirs publics, notamment par l’intermédiaire des services sociaux.

cécile limorté rayonnantes blog positive vibes journalisme optimiste

Pour en savoir plus, nous avons interrogé Marie Le Campion :

Quelle est l’origine de ce nom ?

  • Le nom de Marthe et Marie est en lien avec l’Evangile pour éclairer les deux missions  principales de l’association : l’écoute (accueillir et prendre soin d’une maman dans une situation de détresse, l’accompagner avec bienveillance, lui permettre de vivre une grossesse sereine en étant entourée…..) et le service (vivre une expérience de vie communautaire solidaire en s’entre-aidant et en ayant à cœur au quotidien de se rendre service mutuellement pour permettre à chacune de se sentir bien) .

Pouvez-vous nous expliquer la mission principale ?

  •  La mission en fait est triple : Tout d’abord nous allons prendre soin de la maman et du futur bébé.
    Ensuite nous voulons leur donner la chance de vivre une expérience hors du commun de la solidarité et la troisième c’est la préparation de leur avenir. Car il faut savoir que nous accueillons les mamans jusqu’au 1 an du bébé, il leur faut donc un logement, et si possible un travail. À Nantes en général elles restent jusqu’au 7/8 mois du bébé puis prennent leur envol. 

Après leur départ,  gardez-vous contact avec les mamans ?

  • Elles sont invitées chaque semaine à des activités avec les nouvelles colocataires.
    Pour ma part, je garde un lien avec elles mais plutôt personnel que professionnel car il devient difficile dans la durée de pouvoir accompagner toutes ces mamans ! Ce qui ne m’empêche pas de les conseiller ou de les orienter si elles en ont le désir .

À combien s’élève le logement ?

  • 300 euros TTC, mais la plupart des mamans ont droit à des aides et donc ne déboursent pas cette somme de leur poche 

Et côté pratique, nourriture, etc ? Comment ça se passe ?

  •  Elles s’auto gèrent, on ne rentre pas dans leur façon de faire les courses, le ménage etc. Elles vivent dans une colocation à part entière. 
    En revanche, pour ce qui est du mobilier, nous fonctionnons par dons. Nous mettons en ligne sur notre site internet les besoins immédiats . 

Comment la colocation s’est-elle structurée à Nantes ?

  • Quand nous avons voulu ouvrir ce logement sur Nantes, les AFC (Associations Familiales Catholiques) nous ont proposé leur aide tout naturellement, pour la récupération des dons.  Une aide que je dois qualifier de précieuse ».
Marie Le campion Cécile Limorté rayonnantes blog optimiste positive vibes journalisme
À gauche une colocataire et à droite Marie Le Campion

Si vous souhaitez intégrer ces colocations solidaires, n’hésitez pas à leur faire part de votre engagement.

Le mot de la fin ? Exceptionnellement nous le laissons  à Marie Le Campion : « C’est un projet porteur de sens ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s